A quoi reconnaît-on la Centenario ou 50 pesos ?

A quoi reconnaît-on la Centenario ou 50 pesos ?

La pièce mexicaine de 50 pesos est une des pièces d’investissement les plus célèbres au monde, tant par la part d’Histoire qu’elle véhicule que par son aspect extérieur. Elle fut émise pour la première fois en 1921 et prit le nom de Centenario en raison du fait qu’elle fut introduite en commémoration de l’indépendance du Mexique vis-à-vis de l’Espagne.

La Centenario n’a qu’une valeur nominale indicative, en réalité cette valeur faciale de 50 pesos ne reflète en rien la valeur objective de la pièce, comme pour la plupart des pièces d’investissement. C’est elle qui confère à la pièce un cours légal et son statut de pièce boursière ou boursable.

Son avers s’inspire de la Victoire de Samothrace et donne à voir l’Ange de l’Indépendance ou « Angel de la Independencia » que l’on peut aussi observer sur place du centre de Mexico. De même que sur la Centenario, cette statue brandit un symbole de liberté, à savoir une chaine brisée et un symbole de victoire qui n’est autre qu’une couronne de lauriers.

En arrière-plan de l’avers, on distingue les reliefs des volcans Iztaccìhutal et Popocatepl. Dans la partie inférieure gauche de la pièce, on peut observer la date d’indépendance, soit 1821. On doit l’esthétique de cette pièce – appréciée du plus grand nombre – au graveur Emilio del Moral. La Centenario compte deux millésimes que sont l’année 1921 soit celle de sa création, et l’année 1931 qui marque l’année de la dernière série originale.

L’émission des pièces ne reprit qu’en 1943 afin de répondre à la demande grandissante en or, particulièrement en pièces. Anecdote étonnante : les pièces émises entre 1949 et 1972 portent généralement l’année d’émission 1947.

L’avers de la pièce reprend également un symbole phare du Mexique : un aigle posé sur un cactus et dévorant un serpent à sonnettes. Une autre anecdote caractéristique de la pièce de 50 pesos est sa teinte légèrement cuivrée, majoritairement due à l’alliage qui la compose. En effet, la pièce est constituée de 90% d’or pour 10% de cuivre, on la reconnaît à sa taille imposante : 37 mm de diamètre pour un poids de 37,5 grammes.

L’année 1943 est singulière en ce que la Centenario délaisse sa valeur nominale de 50 pesos pour un double marquage « 37,5 Gr Or Puro ». Cette pièce emblématique a servi d’inspiration pour la création d’une pièce plus récente : la Libertad. Les deux pièces constituent d’excellents placements, particulièrement à l’heure ou les cours des métaux précieux continuent à descendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *