A qui s’adresser pour revendre son or physique ?

A qui s’adresser pour revendre son or physique ?

Depuis le début de l’année 2018, le prix de l’or physique a franchi pas moins de six fois le seuil des 1 345 dollars l’once. Ces performances notables sont en majeure partie dues aux tensions qui alimentent l’actualité depuis plusieurs mois. Ainsi, entre la menace d’une guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine, le regain de tensions entre Pyongyang et Washington et plus récemment, la coalition entre France et Etats-Unis contre la Syrie les raisons ne manquent pas pour faire valoir le statut de valeur refuge de l’or.

Ces troubles se traduisent par une fébrilité constatée dans les cours, qui brillent pas leur volatilité objective. Face à cette effervescence, certains détenteurs d’or physique pourraient être tentés de vendre tout ou partie de leur or, pourtant encore s’agit-il de savoir s’adresser au bon interlocuteur.

En effet, cette problématique est essentielle pour être certain de revendre ses pièces, lingots et combibars au meilleur prix et avec l’assurance de ne pas avoir de mauvaises surprises. On peut délimiter trois types d’acheteurs que sont : les particuliers, les banques et les agences.

Les particuliers

La question épineuse de la revente d’or entre particuliers revient régulièrement sur le devant de la scène, pourtant il convient d’être particulièrement vigilant quand on y a recours. Effectivement, à moins de passer par un proche ou une personne digne de confiance, on n’est jamais à l’abri de se faire flouer.

Exigez toujours des paiements en liquide ou virement et ne remettez l’objet de la vente à l’acheteur qu’une fois vous être assuré que les espèces étaient vraies ou que le virement vous est parvenu. Il est toujours difficile de se retourner contre l’acheteur si le chèque utilisé pour le paiement était en fait sans provisions.

D’autre part, toute revente d’or sur le territoire national est assujettie à l’un des deux régimes fiscaux suivants :

– Le premier régime est la taxe sur la plus-value (TPV): elle s’élève à 36,2% de la plus-value réalisée sur la vente mais elle est assortie d’une condition : le vendeur doit disposer d’une facture nominative faisant foi de la date et du prix d’achat des pièces vendues et de produits or sous scellés (les scellés valent exclusivement pour l’or).

– Le second régime est la taxe sur les métaux précieux (TMP): elle est applicable lorsque le vendeur n’a pas de facture nominative faisant foi de la date et du prix d’achat des pièces qu’il vend. Elle s’élève à 11,5% du montant total de la vente.

Il est évident qu’à l’occasion d’une revente entre particuliers, le vendeur ne s’acquittera pas de ces taxes, ce qui pourrait vous jouer un mauvais tour si l’administration finit par s’en apercevoir.

Les banques

Si vous revendez votre or physique à une banque, vous devrez évidemment vous acquitter de l’une de ces deux taxes. Pourtant, l’or une fois cédé sera revendu sur le marché boursier, si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer physiquement des frais de port vous seront prélevés.

Vous aurez à vous acquitter du règlement de ces frais de port même si votre pièce est trop abimée pour pouvoir être revendue en bourse. Ajoutons à cela que des frais d’opération vous seront prélevés pour la revente de votre pièce (soit 8%).

Les négociants de métaux précieux

La revente de votre or physique chez un négociant de métaux précieux dont c’est le métier, vous épargnera bien des tracas. D’une part, la valeur de vos produits est estimée sur place avant que le négociant recueille votre acceptation. D’autre part, si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer physiquement des frais de port vous seront prélevés pour faire parvenir vos biens mais si vous vous désistez au dernier moment, vos biens vous seront retournés gratuitement.

D’autre part, si vous revendez des pièces ou lingots au négociant auprès de qui vous les avez acquis, celui-ci vous fera probablement bénéficier de tarifs préférentiels. Non seulement le négociant reprendra-t-il vos pièces, lingots et bijoux en or ou en argent mais certains iront même jusqu’à racheter vos objets en métal argenté (cuillères, carafes, ronds de serviettes, couverts, etc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *